ACTEURS 4

Acteurs #4

Alexandra Tiry  Au restaurant, je préfère partager mon assiette avec les autres pour pouvoir tout goûter.  En dessert je prends toujours le thé gourmand parce qu’il y a plus de saveurs.  Dans la vie, je choisis toujours l’option qui ouvre le plus de possibilités, pour satisfaire mon insatiable curiosité.  J’aime que l’univers, toujours en évolution, soit si vaste, car cela signifie que nous ne cesserons jamais d’innover.  Je suis Alexandra, j’ai 28 ans, et vous l’aurez compris, j’intègre Design Act car selon moi, le design, c’est l’exploration de la richesse des expériences humaines, et des réponses que nous apportons à notre quête du bonheur. C’est l’étude de l’ingéniosité que nous pouvons déployer pour améliorer notre quotidien et celui des autres.

Alexandra Tiry

Au restaurant, je préfère partager mon assiette avec les autres pour pouvoir tout goûter.

En dessert je prends toujours le thé gourmand parce qu’il y a plus de saveurs.

Dans la vie, je choisis toujours l’option qui ouvre le plus de possibilités, pour satisfaire mon insatiable curiosité.

J’aime que l’univers, toujours en évolution, soit si vaste, car cela signifie que nous ne cesserons jamais d’innover.

Je suis Alexandra, j’ai 28 ans, et vous l’aurez compris, j’intègre Design Act car selon moi, le design, c’est l’exploration de la richesse des expériences humaines, et des réponses que nous apportons à notre quête du bonheur. C’est l’étude de l’ingéniosité que nous pouvons déployer pour améliorer notre quotidien et celui des autres.

Zouhoura Hadji  De la valorisation du patrimoine culturel au web en passant par la géographie, de l’espace d’un tableau, à celui du cyberespace, j’ai pour fil conducteur de composer autour et avec la spatialité. Concevoir des produits et des services au sein d’environnements complexes me passionne.  La posture et la démarche créative du designer m’interpellent et viennent nourrir ma pratique professionnelle, déjà riche de toutes ces disciplines.  Le concept de Design Act ! correspond par ailleurs à l’un de mes principes de vie, à savoir apprendre par le faire et la pratique et ce tout au long de la vie. Il répond également à un besoin profond d’être sur le terrain afin d’observer, puis proposer, tester et produire.

Zouhoura Hadji

De la valorisation du patrimoine culturel au web en passant par la géographie, de l’espace d’un tableau, à celui du cyberespace, j’ai pour fil conducteur de composer autour et avec la spatialité. Concevoir des produits et des services au sein d’environnements complexes me passionne.

La posture et la démarche créative du designer m’interpellent et viennent nourrir ma pratique professionnelle, déjà riche de toutes ces disciplines.

Le concept de Design Act ! correspond par ailleurs à l’un de mes principes de vie, à savoir apprendre par le faire et la pratique et ce tout au long de la vie. Il répond également à un besoin profond d’être sur le terrain afin d’observer, puis proposer, tester et produire.


Emmy-Lou Grisard  Après moultes années à Strate, me revoilà! Tel le singe devenant humain, j’ai évolué. Lorsque j’ai commencé en Modelage & 3D je savais à peine me servir de mes mains, alors inexpérimentées, pour modeler la clay.  Puis, vint l’âge de pierre et la découverte d’outils pour façonner de jolies maquettes. Atteignant un nouveau stade d'évolution, j'ai développé mes capacités en 3D à coups de tête sur mon ordi. Alors que mes maquettes prenaient la poussière, j'ai su ce qu'il leur manquait : LA VIE!  A mi-chemin entre l'expérience du jeux vidéo et du design, c’est en master Immersive Design que j'ai été m'épanouir.  J’ai ensuite voulu compléter mon parcours avec une première approche en agence de design, doublé d’une vision idéaliste avec l'aspect social. Design Act! me voilà!

Emmy-Lou Grisard

Après moultes années à Strate, me revoilà! Tel le singe devenant humain, j’ai évolué. Lorsque j’ai commencé en Modelage & 3D je savais à peine me servir de mes mains, alors inexpérimentées, pour modeler la clay.

Puis, vint l’âge de pierre et la découverte d’outils pour façonner de jolies maquettes. Atteignant un nouveau stade d'évolution, j'ai développé mes capacités en 3D à coups de tête sur mon ordi. Alors que mes maquettes prenaient la poussière, j'ai su ce qu'il leur manquait : LA VIE!

A mi-chemin entre l'expérience du jeux vidéo et du design, c’est en master Immersive Design que j'ai été m'épanouir.

J’ai ensuite voulu compléter mon parcours avec une première approche en agence de design, doublé d’une vision idéaliste avec l'aspect social. Design Act! me voilà!

Cécile Dury  Fraîchement parisienne, j’ai grandi dans la capitale de la gastronomie : Lyon !  Bonne vivante et proche de la nature, j’aime voyager et profiter de la vie.  Passionnée par le design et le Lifestyle, j’ai étudié pendant 4 ans l’architecture d’intérieur.  Après avoir travaillé un an en bureau d’étude chez un leader des salons internationaux, j’ai voulu revenir à ce qui me plaisait tant dans le design : analyser, innover et créer.  Et me voici donc dans la 4ème promotion de Design Act!

Cécile Dury

Fraîchement parisienne, j’ai grandi dans la capitale de la gastronomie : Lyon !

Bonne vivante et proche de la nature, j’aime voyager et profiter de la vie.

Passionnée par le design et le Lifestyle, j’ai étudié pendant 4 ans l’architecture d’intérieur.

Après avoir travaillé un an en bureau d’étude chez un leader des salons internationaux, j’ai voulu revenir à ce qui me plaisait tant dans le design : analyser, innover et créer.

Et me voici donc dans la 4ème promotion de Design Act!


Antoine Destremau  « Mettre du chaos dans l'ordre et de l'ordre dans le chaos. »  Le fil rouge de mon parcours a toujours été le design. Malgré les détours, j'ai toujours eu à coeur d’explorer les problèmes au travers d'un prisme différent, celui du design. C'est pour ça qu'en dernière année de mon cursus ingénieur aux Arts et Métiers, j'ai fait un master de recherche en Design d'Interaction en partenariat avec Strate, que j'ai enrichi d'un master en Immersive Design, cette fois à Strate.   Aujourd'hui, je me pose deux questions : qu'est ce que je peux faire et qu'est ce que je veux faire. Je souhaite agir et Design Act! est une opportunité de changement. Je peux avancer en donnant le meilleur de moi, en apportant mon bagage de rigueur, d'exigence, mon souci de la simplicité et de la clarté, sans oublier mon audace et mon irrévérence.

Antoine Destremau

« Mettre du chaos dans l'ordre et de l'ordre dans le chaos. »

Le fil rouge de mon parcours a toujours été le design. Malgré les détours, j'ai toujours eu à coeur d’explorer les problèmes au travers d'un prisme différent, celui du design. C'est pour ça qu'en dernière année de mon cursus ingénieur aux Arts et Métiers, j'ai fait un master de recherche en Design d'Interaction en partenariat avec Strate, que j'ai enrichi d'un master en Immersive Design, cette fois à Strate.


Aujourd'hui, je me pose deux questions : qu'est ce que je peux faire et qu'est ce que je veux faire. Je souhaite agir et Design Act! est une opportunité de changement. Je peux avancer en donnant le meilleur de moi, en apportant mon bagage de rigueur, d'exigence, mon souci de la simplicité et de la clarté, sans oublier mon audace et mon irrévérence.

Rémi Gronier  Née 20/05/1997 en banlieue parisienne, j’ai toujours été éduqué avec le principe de respect et d’acceptation des différences présentent entre les hommes.  Très jeune j’ai été attiré par les sports extrêmes. Snowboard, Motocross, BMX ses sports sont devenus de réelles passions. Pour mon côté artistique, les œuvres d’art que je préfère sont les tatouages. Je trouve une certaine beauté dans la souffrance endurée afin de véhiculer un symbole ou une idée sur son propre corps. Symbole qui restera éternel même après notre mort.  Je me définirais finalement comme un passionné acharné qui, trop souvent, aurait dû lâcher l’affaire avant que les choses ne deviennent hors de contrôle.

Rémi Gronier

Née 20/05/1997 en banlieue parisienne, j’ai toujours été éduqué avec le principe de respect et d’acceptation des différences présentent entre les hommes.

Très jeune j’ai été attiré par les sports extrêmes. Snowboard, Motocross, BMX ses sports sont devenus de réelles passions. Pour mon côté artistique, les œuvres d’art que je préfère sont les tatouages. Je trouve une certaine beauté dans la souffrance endurée afin de véhiculer un symbole ou une idée sur son propre corps. Symbole qui restera éternel même après notre mort.

Je me définirais finalement comme un passionné acharné qui, trop souvent, aurait dû lâcher l’affaire avant que les choses ne deviennent hors de contrôle.